Desglands (Eulalie), née à Rennes, débuta à l'Opéra-comique pour y chanter, en 1752, et y resta jusqu'en juin 1753, qu'elle fut reçue à pension à la Comédie italienne, pour le chant et pour la danse, et ensuite en 1760 avec part entière.
Lempreinte écologique caractérise la surface de la Terre utilisée par lHomme pour pêcher, élever, cultiver, déboiser, construire et brûler des chat cam cam x énergies fossiles.Car cest bien dune révolte généralisée contre le patriarcat quil sagit.C'est le nom de famille de trois bons acteurs de nos théâtres, et qui sont frères.De Voltaire l'aimait et le protégeait.Il associe les mots, joue dune grammaire des sons où il crée ses propres accords.Sept ans après, c'est-à-dire le, il parut sur le Théâtre italien dans daance sexy cam la Surprise de l'amour, fut reçu, et a toujours paru au gré du public, jusqu'à sa mort, arrivée à Fontainebleau le, n'étant âgé que d'environ cinquante-deux ans.Ses autres poésies sont des fragments burlesques, et le portrait d'une inconnue.TurnÉBE, ou tournebu (Odet), naquit à Paris, en 1553, et était fils d'Adrien Turnébe, professeur en langue grecque au Collège Royal de Paris.Le corps, objet politique, est nu, peint, déguisé en homme avec férocité et humour, pastichant sa place et son rôle dans une société aux désirs ajustés à la norme.Jean-Baptiste-Charles), né au Havre, est auteur de la tragédie de la Mort de Séjan, qu'il fit imprimer en 1755, à l'âge de vingt-trois ans.Il a fit les tragédies d' Adonis ; de Didon ; de Dorothée, dont la seconde n'est pas imprimée ; et celles de Tobie, et de Carite, etc selon de Beauchamps, avec une comédie du Ramoneur.Ses pièces jouées au Théâtre français, aussi depuis 1692, sont ; le Négligent, le Chevalier joueur ; la Noce interrompue ; la Malade sans maladie ; l' Esprit de contradiction ; le Double veuvage ; le Faux honnête homme ; le Faux instinct ;.Grangier (Balthazar), était conseiller et aumônier du roi, et Abbé de Saint Barthélemi de Noyon.Poinsinet de sivry (M Louis) 1733, salle de chat ou les femmes prennent l'initiative Versailles - 1804, né à Versailles, cousin-germain du précédent, et beau-frère.Person (M), une des basses-tailles de l'opéra, où il jouait les premiers rôles dans ce genre; a quitté en 1748.Il mourut à Paris le brunet (M), auteur d'une comédie intitulée les Noms changés, donnée en 1758 ; du Rival favorable, entrée ajoutée aux Fêtes d'Euterpe des feux devins, et l' Invention, ou la Rentrée des théâtres, avec.
Il jouait bien les rôles de Rois, et réussissait dans plusieurs rôles comiques.




Après avoir joué en province, il débuta dans la troupe du Marais en 1669, passa à Pâques 1670, dans celle de l'Hôtel de Bourgogne entra en 1679 dans celle de Guénégaud, et fut enfin conservé à la réunion des troupes françaises en 1680.Le cadet a mis quelques divertissements en musique, tels que Vénus ; Apollon et Daphné ; le Triomphe de la Raison, etc.Elle quitta le théâtre en 1741, avec une pension de 1500 livres et comblée de présents de la Reine, du comte et de la comtesse de Toulouse, etc et mourut à Paris le 3 décembre 1747.Nous avons de cet auteur les tragédies de Didon, et de Zoraïde ; la comédie des Adieux de Mars ; les paroles des opéras du Triomphe de l'Harmonie, et de Léandre et Héro ; avec un recueil de poésies fort estimées.Il commença ensuite à travailler pour le théâtre en 1700, eut une place à la Bibliothèque du Roi, et mourut le C'était un fort honnête homme, dont les moeurs étaient douces et unies.Pradon (Nicolas) 16?, Rouen - 1698, Paris, était de Rouen, et mourut à Paris d'apoplexie au mois de janvier 1698, dans un âge très avancé.
Duclos (Marie Anne Chateauneuf, dite).
Charenton, vivait dans le milieu du siècle dernier xviième NdR, et a composé pour le théâtre les tragédies de Balthazar, et de Ptolémée, données en 1662.



Il a une très belle voix et est grand musicien.

[L_RANDNUM-10-999]